Le projet Pellenc face aux critiques dans La Provence - Pertuisien.fr, la vie à Pertuis (84)


Le projet Pellenc face aux critiques dans La Provence





"Pertuis est l’une des villes les plus éloignées de mon canton, mais elle est bien dans le Vaucluse", lançait Dominique Conca, sous-préfète de l’arrondissement d’Apt en préambule de son discours lors de la passation de commandement chez les pompiers mercredi soir. Une petite pique bien sentie à l’attention de Roger Pellenc, le maire. Une phrase qui ne lui a, bien sûr, pas échappée et il s’en défend.

Il a sollicité sur ce point un entretien avec le Préfet de région afin de connaître un peu mieux les enjeux futurs sur ce point et la position du gouvernement. "Même si je sais pertinemment que l’on ne me demandera pas mon avis. Je tiens d’ailleurs à préciser que j’avais dans l’idée de réaliser un référendum à ce propos pour connaître la position des habitants", confie-t-il.

La gare : le combat se poursuit

"Il n’y aura aucune fermeture définitive de gare ou de ligne ferroviaire en Région Paca", assurait par courrier le président de la Région, Renaud Muselier en décembre dernier. Et le maire de compléter en indiquant que dans la réforme à venir de la SNCF, le maintien
des "petites lignes serait assuré ". Il doit, à ce propos, rencontrer prochainement Philippe Tabarot, vice-président délégué aux transports à la Région, afin de poursuivre le combat mené pour le maintien du service ferroviaire à Pertuis. "Je souhaite que soit formalisé un service minimum, à savoir une rotation le matin et une le soir. Les bus sont pleins aujourd’hui. Nous le constatons par le taux de remplissage du parking de 300 places. Nous planchons d’ailleurs pour l’agrandir et créer des places sur les voies que nous aménageons autour de la gare", défend l’édile. Pourtant Renaud Muselier tempérait dans cette même lettre que les chiffres de fréquentation annoncés par la SNCF font état de 130 usagers qui utilisaient quotidiennement le train à Pertuis…

Pour Fabien Perez, conseiller municipal d'opposition, il faut "valoriser notre patrimoine". Le premier magistrat, à qui il reconnaît une passion indéfectible pour Pertuis a, selon lui, loupé le dossier de la convivialité.

Au lendemain de leur visite dans notre cité, les journalistes de La Provence font le point sur leurs rencontres avec les Pertuisiens et leurs élus.

(Aurélie BIAGINI, Tanguy COHEN et Chloé ROUSSEL - reportage photo Serge MERCIER - dans La Provence édition Sud Vaucluse du samedi 16/06/2018)


Date de publication ou de dernière modification : le 16-06-2018 à 09h - Page consultée 670 fois

Erreur, oubli, suggestion : écrire au webmaster (pertuisien@gmail.com)

Clauses de non responsabilité. A l'exception des titres, rédigés par le webmaster, les articles signés publiés ici n'engagent que la responsabilité de leur auteur. Par ailleurs, Pertuisien.fr n'entend pas se substituer à la presse ou aux autorités en matière d'information et décline toute responsabilité en cas d'omission importante ou d'erreurs relayées sur cette page.

Avertissement : certaines illustrations reprises ci-dessus peuvent faire l'objet d'un droit d'auteur

Copyright ©2018 LePertuisien.fr - Eric Vermeesch - Reproductions autorisées moyennant citation de la source.