Mme BLAYER combat encore et toujours les antennes-relais (G.S.) - Pertuisien.fr, la vie à Pertuis (84)


Mme BLAYER combat encore et toujours les antennes-relais (G.S.)





Bonjour,

Ce 12 avril 2017, j’ai rencontré, à sa demande, Madame Annie BLAYER sur les hauteurs de Pertuis, Chemin de la Peyrière.
Cela m’a permis aussi un bon parcours pédestre par ce temps très ensoleillé et photographier de magnifiques paysages en joignant l’utile à l’agréable.

Mme BLAYER se bat contre l’implantation à venir de 3 antennes relais sur un pylône de 15 m à une centaine de mètres de son habitation ...
Elle connait les recommandations de la Mairie à propos de l’Urbanisme : www.ville-pertuis.fr et n’ignore pas non plus le Compte-Rendu officiel des délibérations du conseil municipal du 13 décembre 2016 et particulièrement la décision d’ester en justice du 30 mars 2015, Commune de Pertuis c/Mme Annie DOL BLAYER et autres (recours pour excès de pouvoir à l’encontre de la décision de non-opposition du Maire de Pertuis en date du 23 juin 2014 à la déclaration préalable n° 8408914H0059);

Il s’agissait d’un projet de la Société BOUYGUES TELECOM pour une antenne de téléphonie mobile. Affaire Tribunal Administratif de Nîmes n° 1403633-1 et le jugement rendu par le Tribunal Administratif en date du 04 octobre 2016 rejetant la requête de Mme DOL BALYER et autres ... (Page 5 sur 60)
Mme BLAYER veut relancer le principe de précaution du 31 juillet 2001 pris par le Député-Maire André BOREL qui considérait que les résultats des études menées à l’époque sur le sujet particulier d’un rapport du CSIRO (1) (Common wealth scientific industrial research organisation) citant une augmentation des risques plus élevés de cancer et d’avortement, la dégénérescence tissulaire de la rétine, de la cornée et de l’iris de l’oeil, des modifications de la chimie du cerveau et du degré d’efficacité des médicaments ainsi que l’altération du système immunitaire et des fonctions d’apprentissage et de mémoire, il y avait lieu de se prévaloir du principe de précaution et en conséquence avait arrêté que toutes les antennes de téléphones mobiles implantées alors sur le territoire de la commune devaient être enlevées.

(1) CSIRO = translate.google.com.

- Malheureusement, le 02 septembre 2004, un nouvel arrêté du Maire André BOREL spécifiait que l’arrêté en date du 31 juillet 2001 portant enlèvement de toutes les antennes de téléphones mobiles implantées sur le territoire de la commune de Pertuis, était annulé...

Malgré cela, Mme BLAYER ne désespère pas et remue ciel et terre pour obtenir satisfaction : après les associations, les élus et les autorités administratives du département, la presse ...

Bien à tous,

G.S.

Ps) Mme BLAYER m’a accompagné sur un bout de chemin du Val Joanis et m’a informé que la plante de la photo n°025 était communément appelée Dame de onze heures : wikipedia.org.

Pour rappel : La Provence






















ALBUM COMPLET GRAND FORMAT - PETIT FORMAT - DIAPORAMA


Date de publication ou de dernière modification : le 15-04-2017 à 09h - Page consultée 327 fois

Erreur, oubli, suggestion : écrire au webmaster (pertuisien@gmail.com)

Clauses de non responsabilité. A l'exception des titres, rédigés par le webmaster, les articles signés publiés ici n'engagent que la responsabilité de leur auteur. Par ailleurs, Pertuisien.fr n'entend pas se substituer à la presse ou aux autorités en matière d'information et décline toute responsabilité en cas d'omission importante ou d'erreurs relayées sur cette page.

Avertissement : certaines illustrations reprises ci-dessus peuvent faire l'objet d'un droit d'auteur

Copyright ©2017 LePertuisien.fr - Eric Vermeesch - Reproductions autorisées moyennant citation de la source.